« Consentir à un génocide » : un professeur de la Sorbonne doxxé

Dans un message envoyé le 9 mai 2024 à ses collègues, mais sur un forum accessible librement par tous les étudiants et professeurs de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le maître de conférences Jean Gardin écrit :

Chères et chers collègues, nous le constatons tous : les capacités de nos étudiants baissent.
Vous trouverez en pièce jointe un tableau de conjugaison actualisé et adapté aux nécessités de l’Université d’aujourd’hui..
Sans doute les différentes directions d’UFR composant notre communauté pourraient-elle procéder à son affichage ?
Cordialement, Jean Gardin

Objet : « L’orthographe dans les premiers cycles universitaires »

En pièce jointe, un fichier PDF reprenant les divers tableaux de conjugaison pour le verbe « consentir à un génocide », constituant une très probable référence au conflit israélo-palestinien qui déchire actuellement la bande de Gaza.

Ce texte et la pièce jointe l’accompagnant ont rapidement été partagés de façon non anonymisée sur Twitter, où des dizaines d’internautes scandalisés ont interpellé le compte officiel de l’université dans l’objectif d’obtenir des sanctions contre M. Gardin.

Dans un nouveau message envoyé le mardi 14 mai intitulé « Doxxing des enseignants-chercheurs de l’UP1 », ce dernier déplore, captures d’écran à l’appui, la publication de sa photo et de son numéro de téléphone sur des messageries instantanées d’extrême droite et demande à la présidence de l’université de prendre position sur la question. Il en profite également pour accompagner son message d’un nouveau tableau de conjugaison, cette fois-ci du verbe « doxxer les opposants à un génocide »…

Plus de 24 heures plus tard, son message n’a pas suscité de réponse de la part du bureau de la présidence.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *